Bague Raymond Templier Art Déco perle fine (certificat LFG) diamants

Type de bijou : Bijou ancien / Bague ancienne

Epoque : Art Déco vers 1930

Origine : Travail français Raymond templier (poinçon de fabriquant : losange horizontal, initiales C.T. symbole un templier avec son manteau)

Métal : Platine 950/1000, or 750/1000 (18 k)

Poids total (brut) : 4,40 grammes

Tour de doigt : 52 (mise à taille possible)

Nature des pierres : Perle fine (certificat Laboratoire Français de Gemmologie), diamants 8 x 8

Etat de conservation :Très bon état de conservation

Historique :

Charles Templier (1821 – 1884) fonde la maison du même nom en 1849. Son fils Paul, né en 1860 conduit la maison à sa prospérité. Il participe notamment à l’Exposition universelle de 1900. Il est l’un des premiers à utiliser le platine.

Raymond Templier (1891 – 1968) intègre la maison familiale en 1922. Elève de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, il expose dès 1911 au salon des Artistes Décorateurs. Il devient rapidement l’un des grands joaillers de l’Art déco et est présent dans toutes les expositions majeures notamment l’Exposition internationale des arts décoratifs de 1925. On surnomme alors Raymond Templier « l’architecte du bijou ».

Pour sa brochure de noël 1928, la maison Templier fait appel à Blaise Cendrars qui écrira « tout ce qui plaît à la sensibilité actuelle est moderne, un bijou est le produit de la sensibilité de son temps, le bijou actuel ne peut donc être que moderne ».

Membre fondateur de l’Union des Artistes Modernes en 1929, il est aux côtés de l’avant-garde qui va transformer l’histoire des arts décoratifs. « La composition d’un bijou doit être à la fois libre, jaillissante et condensée, enfermée » explique Raymond Templier.

Il évite l’emploi des gemmes, afin de mettre en valeur le dessin du bijou. De même, il délaisse l’esthétique naturaliste au profit des formes géométriques.

Amateur de sport, il dessine également des trophées et des affiches pour de nombreuses manifestations sportives.

Références bibliographiques :

Raymond Templier, Le bijou moderne, Laurence Mouillefarine et Laurence Ristelhuerber, Paris, Norma, 2005

Prix : Sur demande

Référence : 14 048 1

Ce bijou vous intéresse Contactez-nous