Les bracelets des années 1940

Décryptage et histoire des bijoux anciens,Styles & Époques - Publié par Geoffray Riondet le mercredi 16 janvier

Les bracelets des années 1940

Si le bracelet existe depuis la préhistoire avec une utilisation par toutes les civilisations, les créateurs des années 1940 vont créer un style bien particulier.

CONTEXTE

En 1937, l’Exposition Internationale des Arts Techniques dans la Vie Moderne préfigure un nouveau style qui va se développer dans les années 1940 en s’émancipant de l’Art Déco.

Deux ans après, la guerre éclate. Si le commerce et la production de bijoux ne s’arrêtent pas, ils restent l’apanage d’une partie de la population et de certaines régions. De plus, la France connaît durant les hostilités le rationnement des métaux précieux et l’interruption des importations. Parallèlement, la grande partie des bijoutiers est appelée sous les drapeaux. Les bijoutiers encore en activité s’adaptent avec imagination. Un article paru dans l’Officiel de la Coutureen mai 1940 expose cela « Ce n’est point seulement dans le domaine de la couture […] que l’industrie française du luxe réalise actuellement un miracle quotidien de courage, de volonté et de vitalité, mais aussi dans celui chargé de nos plus traditionnelles vertus de haut goût et sobre élection de la joaillerie  […] Commerce éminemment de luxe, la joaillerie française ne pouvait pas, en ces temps difficiles, prétendre survivre sans modifier l’aspect et le but de sa production ».

CARACTERISTIQUES

Les bracelets anciens des années 1940 sont faciles à identifier. Ils sont très larges, articulés ou rigides. Les motifs peuvent être de formes carrée, rectangulaire, hexagonale, ronde ou trapézoïdale, incontestablement héritées du géométrisme.

Toutefois, contrairement aux bijoux Art Déco majoritairement en platine, les bracelets de cette époque sont en or jaune, voir rose.

Les bracelets « tank » connaissent en engouement à cette époque. Ils sont ainsi appelés car leurs maillons ressemblent à des chenilles de char d’assaut (en anglais tank).

Après la guerre, de nombreux bijoux jugés démodés ont été démontés. Pour certains, ces bijoux étaient dénommés de façon méprisante « BOF », c’est-à-dire Beurre-Œufs-Fromage, pour désigner les parvenus de la guerre

Ce type de bracelet ancien immédiatement reconnaissable fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Bijoux des années 1940 1950, Sylvie Raulet, Editions du Regard, Paris, 1987

Éléments associés

Un bijou historique acquis par le Schmuckmuseum auprès de Riondet Antiquaires présenté à l’exposition « Stadtluft » - Dossiers,Styles & Époques

Un bijou historique acquis par le Schmuckmuseum auprès de Riondet Antiquaires présenté à l’exposition « Stadtluft »

Schmuckmuseum Pforzheim (Allemagne) 10 juillet au 1er novembre 2015 Une bague révolutionnaire (1793-1794) acquis par le Schmuckmuseum de Pforzheim (Allemagne) auprès de Riondet Antiquaires est actuellement présenté à l’exposition « Stadtluft – schmuck aus…

Lire la suite

1925, l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels - Dossiers,Styles & Époques

1925, l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels

1925 est une date importante dans l’histoire du bijou avec l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels. Prévue dès 1906, repoussée avec la Première Guerre mondiale, elle commence le 28 avril 1925 pour…

Lire la suite